Une version « Charlie Chaplin », sans la musique, mais qui permet quand même de survoler le temps d’une pause café/clope (pas bien !) l’ensemble des travaux sur la ligne du TER de Dakar.